Real Aguilas Croix de Fer : site officiel du club de foot de NIMES - footeo

The artists

4 mars 2012 - 20:08

Après le schtroumpf, on attendait les 7 nains, comme dit Gilles.

Mais en fait de 7 nains, on avait déjà du mal à en trouver 5. A 2 heures avant le coup d’envoi, le président était encore en train de chercher le cinquième joueur. Merci donc à Gaby pour avoir bien voulu jouer dans les cages, alors qu’il a envie de jouer dans le champ, aux parents de Gaby pour leur soutien dans la recherche du dernier joueur et bien sûr à Clément de nous avoir dépanner au dernier moment.

Le match a démarré en 2-2 (clément et Xavi devant, Pierre et Gilles derrière). Les 2 équipes se sont cherchés jusqu’à la 15em minute où Remoulins ouvre le score. Le président demande alors un temps mort. Le capitaine Pierre décide alors de changer de tactique et d’utiliser le 3-1 défensif (un joueur devant, trois défenseurs). Clément, qui a déjà fait 2h30 d’entrainement reste en pointe et les trois autres assurent une défense de zone. L’objectif est d’empêcher les adversaires de jouer, de récupérer le ballon et de lancer Clément…qui doit se démerder avec le ballon.

Et ça paye de suite quand Clément ouvre le score du Real et double dans les arrêts de jeu de la première mi-temps. A la pause le Real a renversé la situation et mène 2-1.

Le plus difficile commence, car sans remplaçant face à une équipe venue en nombre, la partie n’est pas gagnée.

Pourtant, Clément rajoute un 3em but et il faut attendre la 30em pour que Remoulins réduise le score, entrainant un nouveau temps mort.

Pourtant, le Real ne va rien lâcher et Clément inscrit au final 7 buts permettant à son équipe de gagner 7-4 pour une victoire importante dans la course au maintien.

Un Oscar donc pour Clément c’est évident, mais surtout un Oscar pour chacun des joueurs. Pour Gaby pour sa prestation impeccable avec 3 ou 4 passes décisives , pour Pierre et Gilles, joueurs offensifs, qui ont appliqué les consignes qui se sont fixés et dirigé une défense qui « a fait péter les plombs » aux adversaires et pour Xavi qui a suivi le mouvement, qu’il a dû apprendre au pied levé.

Commentaires